mercredi 23 mars 2016

Quand le ciné français se tape l'affiche

#NoSpoilers (en même temps, hein...)

...ou quand le désaveux artistique total des créateurs de comédies françaises et l'incapacité du cinéma français à évoluer, se renouveler et se diversifier se traduit même au travers des affiches.

Généralement, je parle peu du cinéma français. J'aime bien les comédies, mais j'aime quand elles sont drôles et réussies. Je me tourne donc la plupart du temps vers les comédies US qui utilisent des mécaniques et des thématiques plus aptes à me faire marrer...

Mais j'ai décidé d'aborder le thème, avec une certaine approche... Ce matin, j'étais sur un site de cinéma bien connu (pour lequel je ne ferai pas du pub, car en fait ce site à la couleur dominante jaune bien connue et qui fut au tout départ un service téléphonique de renseignements des horaires de cinémas, et bien il est naze...). Bref ! J'étais sur ce site pour regarder des horaires de séances de cinéma afin d'assister à l'affrontement entre le psychopathe en cuir noir et le demi-Dieu en slip rouge. Et là, je vois un récapitulatif des sorties du moment et un "schéma visuel" répétitif est rapidement apparu.

En effet, on repère vite de grandes similitudes dans les affiches de comédies françaises. J'ai un peu creusé le terrain, et voilà ce que j'en tire...

Voici 4 affiches de films français (que de la comédie ou assimilé) actuellement ou très bientôt à l'affiche (en gros, ce sont des films de Février, Mars et Avril 2016. C'est assez édifiant sans avoir besoin de trop entrer dans les détails...


Le fond est le même dans tous les cas : le sol et du ciel bleu, un arrière-plan bucolique et verdoyant.
Le contenu est le même dans tous les cas : le casting en solo, duo, trio, groupe, debout.
Le titre est le même dans tous les cas : un gros titre, avec une police simple.
Le look général est le même dans tous les cas : utilisation des couleurs primaires, et c'est tout.

En me souvenant que des affiches comme celles-là, on en voit des dizaines par an, j'ai décidé de chercher un peu plus loin... Voici donc 4 affiches de films français (que de la comédie ou assimilé) sortis en Février, Mars et Avril 2014, soit la même période, mais il y a deux ans... C'est tout aussi édifiant !


Le fond est le même dans tous les cas : le sol et du ciel bleu, un arrière-plan bucolique et verdoyant.
Le contenu est le même dans tous les cas : le casting en solo, duo, trio, groupe, debout.
Le titre est le même dans tous les cas : un gros titre, avec une police simple.
Le look général est le même dans tous les cas : utilisation des couleurs primaires, et c'est tout.

Je ne sais pas vous, mais moi, je le crie haut et fort : ON VIENT DE VOIR 8 FOIS LA MÊME PUTAIN D'AFFICHE, BORDEL !!!

Allé, petit bonus... Un autre "schéma visuel" répétitif qu'on trouve également beaucoup.


Le fond est le même dans tous les cas : inexistant, du ciel bleu très souvent ou un fond blanc vide (ou les 2).
Le contenu est le même dans tous les cas : le casting en trio exclusivement, debout de face, coupé à la taille à peu près.
Le titre est le même dans tous les cas : un titre rouge et blanc souvent "bricolé" (journal, pilule, étiquette).
Le look général est le même dans tous les cas : François le Français style, à savoir bleu, blanc, rouge.

C'est moche (au propre comme au figuré), c'est triste et c'est aussi révélateur d'un problème bien connu qu'il est inutile de développer encore et toujours.

Finalement, en proposant continuellement, semaine après semaine, les mêmes films comiques accompagnés de leurs mêmes affiches stupides, le cinéma français s'auto-préserve : si il n'y a que ça, les gens ne pourront aller voir que ça au cinéma et du coup, un certain nombre de ces films feront des entrées. Le CNC touchera son fric, le reversera aux producteurs qui referont 2 ans plus tard les mêmes films, avec les mêmes acteurs et les mêmes affiches...

En gros, notre ami imaginaire Patrick, qui est allé voir Bienvenue Chez Les Ch'tis a (en partie) financé les 12 films ici présents... Si Patrick arrête d'aller voir des merdes, et va voir un gros film d'action Américain qui fera plein d'entrées, que se passe-t-il ? Ah merde, on m'informe qu'une partie de sa place ira aussi au CNC et que ça financera donc, non pas un gros film d'action Français, non, non ! Par contre, ça financera certainement la prochaine comédie avec Kad Mérad, Dany Boon et une pimbêche prétentieuse qui sait pas jouer...

En gros, on est baisés de ouf...


Ça fait peur, hein ? Vous inquiétez pas, on y vient...